Badminton Club Theix Noyalo : site officiel du club de badminton de Theix - clubeo

Amour, Gloire et Beauté !

29 octobre 2018 - 09:12

Ce week-end, 5 Theix-Noyalais partaient à la conquête de titres, de gloire, d'amour et de beauté de Brest à Questembert.

La Chevalière Maëlle associée à Chrisna sort victorieuse des phases de poule mais mord la poussière en demi-finale, contre les vainqueurs du tournoi, pas de Graal !

Parallèlement, un nouveau binôme infernal se lançait : Aude et Pierre ! Ces deux jeunes chevaliers inexpérimentés ont ferraillé avec beaucoup d'acharnement pour remporter leurs joutes successives et atteindre la finale. Lors de la finale, ils ne tremblent pas, frappent d'estoc et de taille pour anéantir les derniers espoirs de leurs adversaires ! C'est fait, à eux la gloire, l'amour, la beauté, et pour la grande famille du BCTN, un nouveau titre.

Le dimanche, Maëlle retente sa chance, il ne sera pas dit qu'elle est du genre à baisser les bras. Associée à Amandine, elles perdent leur première rencontre, mais se reprennent par la suite, remportent deux joutes, et sont classées seconde de leur poule unique.

De son côté, Pierre, rempli de confiance et d'énergie après sa victoire de la veille, se lance à l'assaut d'un nouveau titre, avec pour compagnon, un petit nouveau, le jeune Romain Basile-Dauber, plus petit, plus vif, plus vieux, plus têtu, le bougre n'est pas habile à manier mais le binôme va faire des merveilles, et malgré des temps faibles, ils s'en sortent matchs après matchs, pour arriver jusqu'en finale. Avec ce statut d'invincibles, ils sont le binôme à abattre. Comme lors de leur quête, les deux comparses ont des hauts et des bas, mais leur la fourberie, associée à la malice, la finesse et la force leur permettent de remporter une victoire éclatante ! C'est fait, à eux la gloire, l'amour, la beauté (encore pour Pierre, qui devient donc doublement beau, glorieux, et aimé) et pour la grande famille du BCTN, un Nouveau Nouveau titre, quel homme Vaillant ce Pierre !

Si à Questembert, le BCTN déroule et se pare de gloire, il ne faudrait pas oublier Alain Orliac, parti chevaucher dans le Far West, dans la cité maudite du Ponant, à Brest. Le fier chevalier va éliminer tous les prétendants, dont une bonne partie de manchots de la Rade qui tentent de lui barrer la route jusqu'au succès. Il n'en sera rien, Alain triomphe match après match jusqu'à la plus haute marche du trône : vous connaissez maintenant le refrain, alors on s'y met tous en chœur : « C'est fait, à lui la gloire, l'amour, la beauté, et pour la grande famille du BCTN, un nouveau titre » !

Commentaires

Aucun événement